20 mythes courants sur l’alimentation saine que vous aviez probablement en tête

20 mythes courants sur l’alimentation saine que vous aviez probablement en tête

C’est une toute nouvelle année, et en lisant ceci, vous avez peut-être déjà quelques résolutions du Nouvel An en tête, dont l’une est de « manger plus sainement ». Si c’est le cas, vous avez de la chance, car nous avons décidé de jeter la lumière sur 20 mythes alimentaires assez répandus sur Internet pour que vous n’ayez pas à faire tout le travail pénible de filtrer vous-même les fausses informations.

1. La vitamine C vous empêche d’attraper un rhume

©LOGGA WIGGLER | Pexels

La vitamine C est un nutriment que votre corps utilise pour maintenir les os, les muscles et les vaisseaux sanguins. Le corps humain ne produit pas de vitamine C, mais vous pouvez toujours l’obtenir à partir d’aliments tels que des agrumes, des baies et des légumes verts. Bien que la vitamine C soit souvent présentée comme étant efficace pour prévenir les rhumes courants et qu’elle figure dans divers suppléments qui renforcent le système immunitaire, les chercheurs trouvent peu ou pas d’avantages à utiliser la vitamine C pour réduire ou prévenir les rhumes.

2. Pendre beaucoup de mini-repas au lieu de trois gros repas

©KAROLINA | Pexels

Certains personnes qui suivent un régime amaigrissant croient que le fait de manger des repas plus petits et plus fréquents tout au long de la journée accélère le métabolisme et brûle plus de calories. Cependant, le modèle qui consiste à s’alimenter plus fréquemment n’est pas supérieur à l’approche traditionnelle des trois repas pour ce qui est du taux métabolique. Une étude réalisée en 2013 a révélé qu’il n’y avait pas de différence significative dans le métabolisme lorsqu’on comparait les participants qui avaient pris 6 mini-repas à ceux qui avaient pris trois repas réguliers. Sans compter que lorsque les gens mangent de plus petits repas, ils sont plus susceptibles d’avoir faim et de trop manger par la suite.

3. Boire beaucoup d’eau glacée fait perdre du poids

©INSIGHTZAOYA | Pixabay

La croyance que boire de l’eau glacée puisse faire perdre du poids est basée sur l’idée que votre corps utilise plus d’énergie pour amener l’eau à sa propre température, brûlant ainsi plus de calories. Techniquement, c’est vrai, mais l’impact est tout simplement trop insignifiant pour affecter la perte de poids. La recherche suggère que chaque tasse d’eau glacée que vous buvez brûle environ 4 à 7 calories, soit essentiellement la même quantité qu’un bonbon M&M ou une cacahuète au chocolat. Cela dit, boire de l’eau glacée peut quand même vous empêcher de surchauffer pendant l’exercice et vous aider à vous réhydrater rapidement après une séance d’entraînement.

4. Les carottes crues sont plus nutritives que les carottes cuites

©KJEKOL | iStock

Contrairement à la croyance populaire, les carottes cuites sont en fait plus nutritives que les carottes crues. Lorsque les carottes sont cuites ou transformées, les parois cellulaires résistantes sont brisées, ce qui rend le bêta-carotène plus disponible. La même règle s’applique aux tomates. Les produits à base de tomates comme la sauce, la pâte ou le jus contiennent jusqu’à 10 fois plus de lycopène que les tomates fraîches.

5. Boire des boissons gazeuses de régime pour perdre du poids

©ANNA WEBBER | Getty Images

Les boissons gazeuses diètes contiennent des édulcorants artificiels comme substitut du sucre. Cette goût sucré sans sucre fait en sorte que votre pancréas crée de l’insuline, une hormone qui dit à votre corps qu’il est temps de transformer un peu de sucre. Puisqu’il n’y a pas de sucre à traiter mais qu’il y a de l’insuline dans votre sang, votre corps vous dira que vous en avez besoin. Ainsi, vous finirez par manger plus, ruinant ainsi votre effort de perte de poids.

6. Les carottes améliorent la vue

©DEKLOFENAK | iStock

Le mythe selon lequel manger des carottes améliorerait votre vision provient d’une propagande de la Seconde Guerre mondiale. Pendant la bataille d’Angleterre, la Royal Air Force britannique a affirmé que ses pilotes d’élite avaient réussi à abattre des bombardiers allemands la nuit parce qu’un apport constant de carottes améliorait leur vision nocturne. En fait, les pilotes de la RAF pouvaient facilement localiser les avions ennemis dans l’obscurité parce qu’ils utilisaient un radar aéroporté, qui était tenu secret contre les Allemands. La propagande a connu un tel succès que les gens le croient encore aujourd’hui.

7. Les noix sont de la malbouffe

©LILECHKA75 | iStock

Il est vrai que les noix contiennent un nombre relativement élevé de calories par unité de poids. Mais cela ne veut pas dire que les noix ne peuvent pas faire partie de votre alimentation saine. Ils contiennent de grandes quantités de protéines et de gras mono-insaturés qui sont bons pour la santé cardiaque. Par exemple, les amandes contiennent 6 grammes de protéines et 14 grammes de gras sain par once (28 g). La consommation de noix crues ou grillées à sec a tendance à être plus saine que celle de noix conservées dans de l’huile, qui peuvent contenir plus de gras malsain.

8. Les fruits et légumes congelés et en conserve sont moins nutritifs que les fruits et légumes frais

©BRAVISSIMOS | Shutterstock

Cela peut être vrai si vous cultivez et récoltez des fruits et des légumes par vous-même. Mais les aliments que vous trouverez dans la section des fruits et légumes ont souvent passé des jours, voire des semaines, à l’expédition et à l’entreposage, pendant lesquels il est naturel qu’ils perdent leurs nutriments. Par contre, les fruits et légumes en conserve ou surgelés sont transformés immédiatement après la récolte à leur fraîcheur maximale, ce qui permet de réduire au minimum les pertes en vitamines et minéraux.

9. Il faut des années pour digérer un chewing-gum

©DAVIDGAIGG | Pixabay

Vous n’avez pas à paniquer quand votre enfant avale accidentellement un chewing-gum en morceaux. Lorsqu’il s’agit du système digestif humain, la gomme à mâcher ne nécessite pas de traitement spécial ; elle sera décomposée en morceaux comme n’importe quel autre aliment. Tout ce qui ne peut être digéré se déplacera dans le tube digestif et se retrouvera dans les toilettes.

10. Un dernier verre vous aide à mieux dormir

©CONGERDESIGN | Pixabay

La pratique de boire un petit verre d’alcool avant de se coucher pour bien dormir existe depuis des siècles. Cependant, une étude antérieure portant sur 500 personnes suggère qu’une consommation rapide d’alcool avant le coucher vous permettrait en effet de dormir plus vite, mais qu’elle peut éventuellement nuire à votre sommeil. Les participants qui ont bu, peu importe la quantité, se sont endormis plus rapidement et ont passé plus de temps dans un sommeil profond pendant la première moitié de la nuit. Cependant, au fur et à mesure que la nuit avançait et que l’alcool commençait à faire effet, ils se réveillaient plus souvent, ce qui augmentait les perturbations du sommeil.

11. Mangez la version faible en gras des aliments pour perdre du poids

©KRISTIAN DOWLING | Getty Images

Faible en gras ne signifie pas nécessairement plus sain. Une étiquette « faible en gras » est en fait plus susceptible d’inciter les consommateurs à trop manger. Une étude réalisée en 2016 montre que les gens ont tendance à manger davantage lorsqu’ils savent qu’ils mangent un aliment faible en gras. De plus, les aliments faibles en gras sont souvent plus riches en sucre que leurs équivalents entiers, car lorsque les fabricants d’aliments éliminent les graisses, ils aiment utiliser le sucre pour « compenser » la saveur perdue.

12. La cassonade est plus saine que le sucre blanc

©FEELPHOTOZ | Pixabay

Avez-vous déjà remplacé le sucre blanc raffiné dans votre panier par de la cassonade brune, pensant avoir apporté quelque chose de plus sain à votre famille ? Je l’ai fait, je l’admets. Mais voici la vérité pas si agréable à entendre : quand il s’agit de santé, le sucre est du sucre. Fondamentalement, la cassonade est de la canne à sucre brute qui n’a été raffinée qu’une seule fois et qui contient de 5 à 10 % de mélasse. Lorsque vous raffinez la cassonade de façon répétée pour éliminer toute la mélasse restante, vous obtiendrez du sucre blanc. Donc, la seule différence entre les deux est la couleur et la saveur de la mélasse. Que vous choisissiez la cassonade ou le blanc ne change pas grand-chose sur le plan de la santé.

13. 8 verres d’eau par jour, c’est bon pour la santé

©Photos.com

Disons les choses simplement : vous n’avez pas vraiment à respecter la règle des 8 verres par jour. Buvez plutôt quand vous avez soif. Le nombre de verres d’eau dont on a besoin pour rester en bonne santé et hydraté varie d’une personne à l’autre, selon l’âge, l’environnement, le régime alimentaire, l’état de santé général et de nombreux autres facteurs. Il n’y a pas une seule norme qui s’applique à chaque être humain sur terre. Buvez quand vous en ressentez le besoin et ce sera suffisant.

14. « La bière avant le vin vous fait vous sentir bien »

©MEHRANBAB | Pixabay

Vous avez peut-être entendu l’adage : « Le vin avant la bière, ça rend malade ; la bière avant le vin, ça va aller. » Il y a beaucoup de choses qui contribuent à la gueule de bois, mais la règle générale est que plus vous buvez et plus vous buvez vite, plus votre gueule de bois sera mauvaise. C’est la quantité qui compte, pas l’ordre. Cela dit, mélanger des boissons n’est peut-être pas une très bonne idée. Les recherches suggèrent que lorsqu’on passe d’une boisson à l’autre, les gens sont plus susceptibles de perdre de vue le nombre de verres de chaque type qu’ils ont pris et de finir par boire plus qu’ils ne peuvent supporter. Ainsi, le vin avant la bière peut vous rendre malade, oui. Mais on ne peut pas dire que la bière avant le vin vous laissera nécessairement plus en forme.

15. Boire du lait renforce les os

©TIME BOYLE | Getty Images

Les humains ont besoin de calcium et de vitamine D pour avoir des os solides, et le lait en est riche. Malheureusement, boire du lait ne semble pas réduire le risque de fracture osseuse. Une étude menée à Harvard auprès de plus de 330 000 personnes a révélé que celles qui buvaient un verre de lait par semaine n’étaient pas plus susceptibles de se casser une hanche ou un avant-bras que celles qui buvaient deux verres ou plus par semaine. Une autre étude n’a pas non plus démontré que le fait de boire plus de lait à l’adolescence diminue le risque de fracture de la hanche plus tard à l’âge adulte. Si votre objectif est de prévenir les fractures osseuses, le lait seul ne semble pas suffisant, encore que vous puissiez compléter votre alimentation avec d’autres aliments comme le soja, les amandes, le saumon et la sardine pour combler vos besoins en calcium et vitamine D.

16. Laver soigneusement la viande crue avant la cuisson pour éliminer les bactéries

©RITAE | Pixabay

En fait, le département de l’Agriculture des États-Unis vous recommande de ne pas laver votre viande avant de la faire cuire. Alors que certaines bactéries ne peuvent tout simplement pas être éliminées par lavage, peu importe les efforts que vous déployez, certaines peuvent finir par se retrouver dans votre évier, sur d’autres aliments ou sur votre propre corps. Tant que vous faites cuire la viande ou la volaille à la bonne température, toutes les bactéries mourront, vous ne devriez donc pas risquer la contamination de vos surfaces de cuisine en la lavant.

17. Le sel marin est plus sain que le sel de table

©KABOOMPICS | Pixabay

Lorsque vous évaporez l’eau de mer ou des lacs d’eau salée, vous obtiendrez du sel marin, qui subit habituellement peu de traitement et laisse derrière lui certains minéraux qui ajoutent couleur et saveur. Le sel de table, quant à lui, est extrait des gisements de sel souterrains et est ensuite fortement raffiné, ce qui en facilite l’utilisation en cuisine. En termes de valeur nutritionnelle, il n’y a pas de grande différence entre les deux. En poids, ils contiennent le même pourcentage de sodium. Vous n’avez pas besoin de passer au sel de mer pour cette infime augmentation de minéraux, qui peuvent être facilement obtenus à partir d’autres aliments.

18. Les œufs bruns sont plus sains que les œufs blancs

©IVABALK | Pixabay

La couleur d’un oeuf dépend de la race de la poule pondeuse. Les Leghorns blancs pondent des œufs blancs et les Reds de Rhode Island, les New Hampshires et les Plymouth Rocks pondent des œufs bruns. Il est vrai qu’une poule qui vit dans un environnement plus confortable et mange plus sainement pondra des œufs plus nutritifs, mais en supposant que les conditions de vie et l’alimentation des poulets soient les mêmes, les œufs bruns et les œufs blancs sont nutritifs à parts égales. La couleur de la coquille d’un œuf n’a pas grand-chose à voir avec sa santé.

19. Manger tard le soir vous fait prendre du poids

©EVGENYATAMANENKO | iStock

Le conseil de régime de « ne pas manger après 16 h » existe depuis un certain temps. Mais une calorie est une calorie, elle ne peut pas lire l’heure et n’ajoute pas des kilos supplémentaires juste pour vous punir d’avoir pris une collation tard le soir. Votre corps brûle des calories 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, même lorsque vous dormez. Par conséquent, bien qu’il soit conseillé de dîner plusieurs heures avant le coucher pour permettre au corps de digérer les aliments et d’en faire le plus petit repas de la journée (selon la clinique de perte de poids UAMS), c’est la quantité totale de calories que vous consommez qui est plus importante que l’heure. Tout surplus de calories par rapport à ce dont vous avez besoin peut finir par être stocké sous forme de graisse – que ce soit une gâterie du matin ou une collation de minuit.

20. Nourrir un rhume, affamer une fièvre

©MANUEL-F-O | iStock

L’idée de « mourir de faim à cause de la fièvre » remonte à la fin de l’époque médiévale, lorsque les gens croyaient que le jeûne pouvait refroidir le corps surchauffé. Les gens du Moyen-Âge blâmaient également les refroidissements pour les basses températures corporelles, croyant ainsi que manger plus de nourriture aiderait le corps à retrouver sa chaleur. La sagesse ancienne a partiellement raison. Qu’il s’agisse d’un rhume ou d’une fièvre, la faim n’est jamais une option. La fièvre qui augmente la température corporelle signifie que votre système immunitaire fait de gros efforts pour vaincre l’infection. De telles batailles peuvent être très énergivores, donc il est important de prendre des calories. Vous devrez également boire beaucoup d’eau pour réhydrater votre système.

Source : m.epochtimes.fr

Crédit photo : capture d’écran