Facebook, Instagram, WhatsApp: pannes massives des serveurs à travers le monde

Facebook

De nombreux membres de Facebook rapportent des difficultés de connexion. Le problème touche des utilisateurs européens, américains et asiatiques.

Si Facebook rencontre régulièrement des pannes de serveurs, celle de ce 13 mars concerne une bonne partie de ses 2,3 milliards d’utilisateurs dans le monde. Depuis 17h, heure de Paris, le site Downdetector recense des milliers de rapports de pannes du réseau social. D’après les données publiées sur le portail, les difficultés concernent l’étape de connexion au site, ou de chargement du fil d’actualité.PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

Instagram et WhatsApp touchés

Downdetector publie également une carte en temps réel, afin de recenser la provenance des différents rapports de panne. La France est concernée, au même titre qu’une grande partie des pays situés dans le nord de l’Europe. Les Etats-Unis sont eux aussi touchés, avec un pic d’erreurs sur la côte Est. Des difficultés de connexion sont par ailleurs signalées au Pérou, au Brésil, en Argentine, ainsi qu’en Inde et en Asie du Sud-Est.Toujours selon Downdetector, les problèmes techniques concernent l’ensemble des services de Facebook. Des rapports ont également été publiés au sujet de Messenger, WhatsApp et d’Instagram. A chaque fois, les pannes sont mentionnées dans de nombreux pays, principalement en Europe et en Amérique du Nord.

Facebook France@FacebookFR · 18 h

Nous avons connaissance des difficultés actuellement rencontrées par certains utilisateurs pour accéder à notre famille d’applications.
Nous travaillons à résoudre le problème au plus vite.

Facebook France@FacebookFR

Nous travaillons à résoudre le problème le plus rapidement possible, mais nous confirmons qu’il ne s’agit pas d’une attaque DDoS.5820:23 – 13 mars 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité94 personnes parlent à ce sujetFacebook France a reconnu l’existence de la panne empêchant l’accès à ses différents services par le biais de son compte Twitter, peu après 19h. Aux alentours de 20h30, la firme a confirmé qu’elle ne faisait pas l’objet d’une attaque par déni de service (DDoS), qui consiste à surcharger un service pour faire tomber ses serveurs. Facebook n’écarte toutefois pas l’hypothèse d’un autre type d’attaque informatique.

Source : https://www.bfmtv.com

Crédit photo : capture d’écran