Vêtements neufs : des risques cancérigènes et allergènes

 

Un rapport montre que les vêtements neufs présentent des risques allergènes et cancérigènes. Alors un conseil : lavez-les avant de les porter !

Avec les soldes d’été, les ventes de vêtements sont au plus haut. Pourtant, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) vient avertir sur les dangers liés au textile. Elle a publié, ce mercredi 4 juillet, un rapport sur les risques d’allergies et d’irritations cutanées dus au textile assorti d’une série de recommandations. D’après «Le Parisien», citant un toxicologue de l’Agence, les recherches ont permis de montrer que «sur une centaine de substances analysées, une dizaine d’entre elles sont allergènes, irritantes voire cancérigènes». Des substances jamais vues auraient même été retrouvées dans des vêtements de sport, assure un spécialiste.

Pour arriver à ces conclusions, l’Agence a poursuivi une première phase d’études «pionnière» entre janvier et septembre 2017 auprès d’une trentaine de patients adultes.

Elle a permis dans certains cas d’identifier des substances chimiques présentes dans des articles portés à l’origine de symptômes, comme la benzidine ou le chrome 6.

Protéger sa santé

L’agence préconise donc de laver tout vêtement susceptible d’être en contact avec la peau avant de le porter pour la première fois. S’il apparaît une réaction d’irritation ou d’allergie après l’achat de chaussures ou de vêtements, il faut penser à consulter un médecin ou un dermato-allergologue pour identifier la substance responsable, ajoute le chef du pôle «dangers des substances» à l’Anses.

D’autres recommandations du rapport sont à destination des autorités. L’Anses leur recommande notamment d’abaisser le maximum réglementaire du chrome 6 dans les articles en cuir. Elle a, en effet, observé des réactions allergiques en dessous du «seuil réglementaire». Par ailleurs, elle recommande aux responsables de la commercialisation de «s’assurer auprès de leurs fournisseurs de l’absence de substances CMR ou sensibilisant ou irritantes cutanées dans les articles».


Quelles conduites avoir face aux risques ?

– > Laver ses vêtements neufs avant de les porter.

– > Se rendre chez un spécialiste en cas de démangeaisons ou de rougeurs.

 

Source : www.ladepeche.fr

Crédit photo : capture d’écran